Paquet de ballons rouges en forme de coeur dans le ciel
Développement de carrière

Suivre son coeur malgré les détours

Durant ses études et même une fois sur le marché du travail, Maude Lemieux a toujours ressenti une pression l’obligeant à choisir un métier ou une profession qu’elle allait faire durant toute sa carrière professionnelle. Finalement, après quelques détours et rencontres avec un premier, deuxième puis troisième conseiller d’orientation, elle trouvera son chemin. Elle nous raconte son histoire.

 

Mes péripéties scolaires

Dès ma première année au Collège, j’ai détesté la majorité de mes cours. À ce moment, j’ai pris la décision d’écouter mon cœur puis j’ai annulé plusieurs cours. L’année suivante, je débutais une technique d’intervention en loisirs. Ce programme me motivait davantage par ces cours plus pratico-pratique. Toutefois, peu de temps après, j’ai rapidement constaté que je n’avais pas l’intérêt de travailler dans ce domaine.

Pendant cette période, j’ai rencontré un premier puis un deuxième conseiller d’orientation. Ces démarches ne m’ont malheureusement pas vraiment aidées. J’avais énormément de difficulté à me projeter dans l’avenir. À ce moment, j’aurais aimé que les conseillers puissent voir dans une boule de cristal pour me dire le programme que je devais choisir.

Malgré tout, j’ai terminé ma technique et obtenu mon diplôme. Ces trois années m’ont permis de développer plusieurs connaissances et compétences. Pour la dernière étape de ma technique, j’ai organisé un voyage humanitaire au Honduras pour des élèves de cinquième secondaire. Une expérience exceptionnelle!

 

Trouver mon chemin

À la fin de ma technique, le moment était venu de faire des demandes d’admission dans les Universités. Je ne savais toujours pas dans quel programme m’inscrire. Je détestais lire des descriptifs de métier dans des livres en noir et blanc à petits caractères. Donc, j’ai décidé d’aller rencontrer directement des gens dans leur milieu de travail. J’ai fait le tour de mes contacts et j’ai réussi à passer une journée avec une enseignante dans une école primaire. Puis, j’ai suivi une recherchiste de la radio NRJ durant une émission. Ces expériences concrètes m’ont permis de savoir ce que je ne voulais pas faire. Encore fallait-il que je trouve ce que j’allais aimer.

En me concentrant sur mes deux principaux intérêts ; le sport et les enfants, je me suis inscrite au baccalauréat en enseignement de l’éducation physique et à la santé ainsi qu’au baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire. Pourtant, je savais bien que je n’arriverais pas à être comblée par l’une de ces professions qui étaient trop spécifiques à l’un ou l’autre de mes intérêts.

 

Le choix qui n’était pas le bon

Fille qui a peur parce qu'elle ne sait pas quel programme d'études choisirÉtant acceptée dans les deux programmes, j’ai choisi le baccalauréat en enseignement de l’éducation physique et à la santé. Avant même de débuter mes cours, mon parcours s’est abruptement arrêté. Je suis allé à l’initiation et j’ai décidé d’annuler mon inscription sur le champ. J’avais une peur bleue de devoir attendre plusieurs années pour obtenir un emploi dans ce domaine.

Cette période fût très difficile pour moi puisque je n’avais aucun plan de carrière. Une boule était logée de façon permanente dans mon ventre. L’angoisse, créée par la peur de faire de mauvais choix, était omniprésente.

Sans inscription officielle à l’Université, j’ai commencé à travailler comme éducatrice dans un service de garde. J’avais aussi débuté, à temps partiel, un certificat en coopération internationale. Les sujets de cours m’intéressaient beaucoup. Cependant, je savais bien que toutes ces démarches, qui ont durées près d’un an et demi, étaient uniquement en attente de trouver le bon parcours scolaire débouchant sur l’emploi idéal.

 

Et puis, l’élément déclencheur

Pendant mes recherches intensives d’un emploi qui allait me plaire, j’ai rencontré un autre conseiller d’orientation. Je me rappelle encore du moment précis lorsqu’elle m’a parlé de sa profession ; conseiller d’orientation. Mes yeux se sont illuminés! Peu de temps après, j’étais inscrite dans ce programme.

Au début de mes études, les doutes et les moments d’angoisse ont été nombreux. J’ai participé à plusieurs ateliers de groupe avec le service d’orientation de l’Université. Un moment important de ma vie. C’était la première fois que je prenais le temps de me questionner sur les différentes sphères de ma vie personnelle et professionnelle. J’ai pris le temps d’identifier quelles étaient mes valeurs. J’ai appris à me connaître davantage. Je comprenais mieux les raisons de mes choix passés. J’arrivais à mieux répondre à mes questionnements et mes inquiétudes. Mes angoisses ont commencé à se dissiper.

 

La finalité…

Graduation Maîtrise pour devenir conseiller d'orientationJ’ai terminé mes études, obtenu mon baccalauréat en orientation et ma maîtrise. J’étais heureuse! Il serait facile de penser que mes questionnements étaient finalement terminés. Hélas non!

J’ai obtenu un premier emploi comme conseillère d’orientation dans un carrefour jeunesse emploi. Malheureusement, cet emploi ne correspondait vraiment pas à mes attentes. J’ai vécu une crise de panique. Je me disais que je venais de compléter cinq années d’études pour rien. Je pensais m’être trompé. J’avais peur de devoir tout recommencer.

Quelques mois plus tard, la vie m’a finalement récompensé. J’ai obtenu un emploi comme intervenante et animatrice pour un organisme qui fait la prévention de toutes les formes de violence chez les enfants entre 3 et 12 ans. Depuis ce temps, j’adore mon travail!

Malgré mon parcours rempli d’incertitudes et de détours, je ne regrette aucune de mes décisions. Elles m’ont permis de me rendre où je suis aujourd’hui avec de nombreuses nouvelles connaissances et compétences. J’ai eu la chance de rencontrer plusieurs personnes exceptionnelles. Toutes ces étapes n’auraient pu être possible sans le support de mes parents que je remercie du fond du cœur.

Ce que je retiens : Faire confiance en la vie!

 

Merci beaucoup Maude pour ton partage. Je te souhaite maintenant de profiter en toute sérénité de cet emploi que tu adores. Félicitations pour ta persévérance! Bon succès!

PSST : Reçois des primeurs, incluant des codes promo sur mes produits et services et un résumé mensuel de mes nouvelles publications, en t’inscrivant à mon infolettre juste en bas.

Pour plus de trucs et de conseils, je t’invite à consulter le résumé de mes services et à me suivre sur Facebook et LinkedIn. Tu peux aussi t’abonner à ma nouvelle chaîne YouTube.

 

À bientôt!

 


Auteure : Andréanne Leduc, CPA, CA

Engagée à promouvoir des opportunités de développement personnel et professionnel.

Article composé à partir des réponses à un questionnaire complété par Maude Lemieux


ARTICLES LIÉS – TÉMOIGNAGES

Déterminée à tracer son propre chemin

Une décision qui changea ma vie… et ma carrière


AVIS D’EXPERTS ET RESSOURCES

Se faire confiance pour réaliser nos projets

La prise de décisions commence par les émotions

Indécision scolaire et professionnelle; et si le cerveau des ados nous éclairait un peu

Pour découvrir les métiers d’avenir au Québec, visite ce site

Pour trouver un conseiller(ère), consulte le site de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec

Découvre une foule de ressources pour les 16-35 ans avec le Réseau des Carrefours Jeunesse-Emploi du Québec